#1 Re : CONSOLIDATION » Bandes de tension » 27-01-2020 06:15:39

Bonjour,

Après renseignement, il est néanmoins recommandé d'utiliser le Beva Film :

"C’est le matériau qui me semble, aujourd’hui, le plus adapté. : facile à poser et totalement réversible, Ce qui n’est pas le cas des autres adhésifs..."

Donc, soyez prudent dans l'utilisation d'autres produits, plus difficile à manipuler et moins performants.

#2 Re : CONSOLIDATION » Bandes de tension » 26-01-2020 09:04:49

Bonjour,

Désolé pour cette réponse un peu tardive.

Avez-vous pensé à la cire-résine (mélange de cire d'abeille et de résine Damar) ?
Et vous en avez une toute faite chez Lascaux composée à 40% de cire d’abeille vierge ou blanchie et à 60% de colophane (http://www.adam-eshop.com/fr/lascaux-pr … ilage.html).

C'est plutôt utilisé pour le rentoilage et j'espère que vous avez un peu de toile, une bande trop étroite de collage risquant de ne pas tenir lors de la mise en tension.

Si mes souvenirs sont bons, il me semble que j'en avais réalisées au Plextol (http://www.3atp.org/Plextol-B-500-et-B-360).

Tenez-nous au courant, je me renseigne de mon côté.

#3 Re : NETTOYAGE » petites tâches sur une toile acrylique. » 20-01-2020 18:08:40

Bonjour,

Souvent, un chanci peut ressembler à une moisissure, un chanci étant une micro fissuration du verni et/ou de la couche picturale donnant un aspect blanchâtre ressemblant à une moisissure.

En humectant un pinceau de isooctane et après avoir fait un test dans un petit coin pour voir si l'isooctane ne réagit pas avec la matière, vous pouvez passer le pinceau humecté sur la zone qui vous parait moisie. Si l'aspect moisi disparait, il est fort probable que vous ayez affaire à un chanci.

Le TAC peut s'utiliser sur l'acrylique, mais comme toujours, vous devez avant utilisation faire des tests sur les différentes couleurs de votre peinture afin de bien vérifier qu'il n'y a pas de réaction inappropriée.

N'hésitez pas à revenir vers nous pour nous tenir au courant.

#4 Re : NETTOYAGE » Nettoyage tableau de maitre » 23-12-2019 14:04:21

Bonjour,

Et pas de soucis, nous sommes là pour ça.

Même la retouche n'est pas une action artistique. Il faut que les matériaux soient compatibles, stables et réversibles ce qui fait que pour la retouche, les matériaux utilisés ne sont pas ceux du peintre, mais des matériaux spécifiques. De plus, il n'y a pas de création, mais un respect scrupuleux de l'existant. Il ne faut pas déborder de la lacune... bref, la part d'artistique dans la retouche est en fin de compte très peu élevée.

Les vernis utilisés en menuiserie et ébénisterie sont très différents et lorsque vous supprimez le vernis d'un meuble, vous n'avez pas trop à vous préoccuper de ce qui est en dessous... sur un tableau, c'est primordial !

Comme vous m'avez contacter par formulaire, je vous envoie une réponse directement pour vos autres questions.

#5 Re : NETTOYAGE » Nettoyage tableau de maitre » 23-12-2019 09:08:21

Bonjour,

D'après votre question, et pardonnez-moi si je me trompe, vous ne semblez pas être du métier.
Le nettoyage d'un tableau est une opération délicate qui peut entrainer des dégâts irréversibles, aussi il est impératif d'être particulièrement prudent.
Le nettoyage est défini par deux actions distinctes :
• le décrassage : qui consiste à éliminer la couche de crasse, de salissures et d'excréments divers qui se sont déposés sur le tableau. Si vous ne commencez pas par là et que vous tentez de supprimer le vernis directement, la crasse va diminuer l'action du solvant ce qui va vous obliger à utiliser un solvant plus puissant... mais celui-ci va attaquer la peinture. Vous pouvez voir tous les posts de ce forum sur le décrassage http://www.3atp.org/forum/search.php?se … 1287075891

• l'allègement de vernis : qui consiste à supprimer la couche superficielle du vernis. Cette opération se fait à l'aide de solvants volatils.

N'hésitez pas à lire le post http://www.3atp.org/forum/viewtopic.php?pid=185#p185 sur le sujet, ainsi que l'article sur les nouvelles techniques de nettoyage des peintures.

Pour le décrassage, je vous conseille de lire attentivement les différents posts sur l'utilisation du TAC (http://www.3atp.org/forum/search.php?se … =707639175).

Il est important de comprendre qu'il est nécessaire, avant toute opération, de faire un diagnostic complet de l'état de conservation de votre tableau. Le tableau est-il stable (pas de déformation, de déphasage, de soulèvement, de déchirure...) ? Car si votre tableau n'est pas stable, vous risquez d'entrainer des dégradations par l'apport de solvants.
Ensuite, vous devez faire des tests de décrassage puis d'allègement. Les tests se font par fenêtre d'environ 2 cm carrés. Il faut tester vos solvants sur les différentes couleurs, tous les pigments ne réagissant pas de la même façon et le peintre ayant pu utiliser des huiles différentes en fonction des couleurs (huile de lin, d'oeillette...).

Aussi, je ne peux pas vous dire si l'isooctane est le produit qui convient ou pas. En tout cas, il est nécessaire d'utiliser des solvants purs (pas de white spirite, mais bien de l'isooctane comme vous le dites), et souvent en mélange (il est rare qu'un solvant seul suffise).

Pour les excréments de mouches, il faut les enlever au scalpel après le décrassage (pour celles qui auraient résisté). Le solvant n'y suffira pas ou vous seriez obligé d'utiliser un solvant trop fort et sur une surface trop grande.

Quant au vernis, cela dépend du résultat que vous voulez obtenir (brillant, mat, satiné). Comment était le vernis d'origine, avez-vous des informations sur les techniques du peintre... ?

Pour conclure, je vous conseille donc une extrême prudence. On ne s'improvise pas restaurateur de tableaux et une opération paraissant anodine comme "le nettoyage" est à la fois complexe et dangereuse pour le tableau... et le restaurateur. En effet, les solvants volatils utilisés sont toxiques et il convient de les manipuler avec prudence.

Tenez-nous au courant de votre décision et de votre avancée si vous vous lancez quand même dans cette opération.
Soyez prudent.

#6 Re : RETOUCHE » Acrylique » 04-12-2019 08:02:14

Bonjour,

Je vous conseil la lecture des articles et dossiers techniques suivantes :

Et n'hésitez pas à parcourir nos fiches techniques http://www.3atp.org/-fiches-techniques-

Si de votre côté vous découvrez des contenus intéressants sur le net, n'hésitez pas à les partager.

Sinon, pour les acryliques, je suis un peu surpris par le rentoilage et refixage à la colle de peau de lapin. Le rentoilage à la colle de pâte (colle à base de peau de lapin) nécessite un repassage par la face, ce qui me semble peu compatible avec l'acrylique ! Vous trouverez dans les fiches techniques sur la BEVA, plusieurs techniques de doublage.

Pour la retouche, vous trouverez dans ce forum plusieurs posts sur la retouche qui pourront vous donner des indications et des avis. L'important est qu'elle soit réversible !

Tenez-nous au courant de vos progrès.
Bon courage.

#7 Re : REFIXAGE » refixage soulèvements de laque très fine paravent chinois XIXeme » 21-11-2019 06:49:28

Bonjour Olivier.

Effectivement, la pose à la goutte permet de tenter de ramollir la laque. Lorsque j'ai parlé avec la responsable de l'atelier, elle semblait un peu septique sur l'opération... il faut aussi accepter la patine, voire la dégradation et dans le pire des cas la disparition de l'objet (ça c'est moi qui le dit). Ce n'est pas simple, mais il est des cas irréversibles.

Pour l'assouplissement, le travail à la spatule peut participer à cette assouplissement. POur ma part, je n'ai jamais touché de laque, donc...

J'ai visité un atelier de laque où il photographiait, supprimait et refaisait lorsque les objets étaient trop abimé.

Pour l'entretien, si ce sont les précautions qui vous font peur, la quasi totalité des produits en restauration de tableaux sont "peu recommandable", dangereux et nocifs ! Si vous désirer tester, faites-le dans un petit coin (en bas à gauche par exemple) et attendez quelques jours pour voir comment cela réagit. Pour le reste, désolé de ne pouvoir vous aider d'avantage.

Bon courage pour tout cela, c'est toujours tendu quand on est sur une opération qu'on a jamais pratiqué.

#8 Re : REFIXAGE » refixage soulèvements de laque très fine paravent chinois XIXeme » 17-11-2019 18:21:44

Bonjour

J'ai eu un retour de l'atelier du temps passé.

La résine la plus adaptée serait l'aquazol (voir la fiche sur le site http://www.3atp.org/L-Aquazol).

D'abord l'apport d'eau sur une laque est peu recommandé et l'aquazol se dilue à l'alcool. C'est une résine qui est souple et évitera une trop grande tension de surface.
Il faut la diluer à 5% maximum.

L'idée est de poser à la goutte et de laisser agir quelques minutes, éventuellement en utilisant un "pistolet soufflant" puis de reprendre à la spatule chauffante.
Pour protéger la laque de la spatule pas de papier boloré (il pourrait coller de façon irréversible), ni de melinex qui a une certaine porosité et pourrait laisser un dépôt de résine en surface. Le mieux serait d'utiliser du papier exopat (feuille de cuisson) qui n'a ni adhérence, ni résidu.

Faites des tests avant de passer à une opération généralisée.

D'autre part, la restauration de laque est difficile et le résultat sera incertain. Les "feuils" de laque sont très fragiles et peuvent casser facilement. Ce sera une manipulation très délicate.
À l'occasion, tenez-nous au courant. Bonne chance.

Denis

#9 Re : REFIXAGE » refixage soulèvements de laque très fine paravent chinois XIXeme » 16-11-2019 20:05:40

Bonsoir,

En toute logique, on consolide avant de tenter de nettoyer, le nettoyage pouvant avoir un potentiel de détériorations.

D'autre part, la colle de peau de lapin et plus encore la colle de poisson ont une force de tension de surface très puissante qui risque de fendre la couche picturale. Aussi, je préconiserais plus de vous tourner vers les résines modernes comme le plexisol ou la Beva.

Si vous n'êtes pas dans l'urgence, j'essaie de me renseigner, mais difficile de vous dire quand je pourrais vous donner des informations plus précise.

Quoi qu'il en soit, si vous décidez tout de même d'utiliser des colles naturelles, je vous conseille d'être très prudent et après tests, d'attendre au moins une journée pour voir la réaction de la peinture et du support.

J'essaie de revenir vers vous rapidement.

#10 Re : CONSERVATION » conservation d'un mastic » 13-11-2019 18:02:35

Bonjour,

Merci pour le tuyau, toujours sympa d'avoir du partage d'astuces.

#11 Re : VERNISSAGE » voile blachâtre après vernissage » 11-11-2019 20:52:59

Bonjour,

Votre vernis a présenté un chancis, c'est-à-dire que sa surface n'était pas parfaitement homogène.
Cela arrive sur des vieux vernis qui ont une "usure" ou, le plus souvent pour les nouveaux vernis, quand une humidité ambiante est faite prisonnière lors du séchage du vernis.
Le fait que cela disparaisse lorsque vous avez reverni me conforte dans ce diagnostic.

Puisque vous avez "nettoyé" le tableau à l'essence de térébenthine, vous devez attendre au moins une semaine avant de retenter quoi que ce soit afin d'être certain que l'essence est bien totalement évaporée et que la peinture n'a pas souffert. La dépose successive de solvant entraine un risque pour votre couche picturale.

Lorsque vous revernirez, veillez à le faire dans une pièce sèche et à ce que votre tableau sèche dans une pièce sèche.
Éviter le vernissage en pulvérisation et préférer le vernissage au spalter.

A priori, il n'y a pas de raison que le vernis soit en cause, sauf si vous l'avez redilué (trop) ou que la bouteille soit "abimée".
Le choix du vernis dépend de la peinture, de votre technique et du rendu que vous voulez avoir avec votre vernis, aussi, il est difficile de vous conseiller un vernis sans avoir de données complémentaires sur votre tableau.

Tenez-moi au courant.

#12 Re : DIVERS » Demande d identification et estimation d une peinture » 26-08-2019 06:21:26

Bonjour

Cela va être difficile, d'abord parce qu'identifier une peinture sans la voir pour de vrai est assez délicat (voire impossible), mais , si nous ne la voyons pas du tout, ça l'est encore plus !
Aussi, et avec les plus grandes réserves quant aux possibilités d'identifier votre trouvaille, merci de nous fournir un lien vers une photo pour que l'on puisse essayer de vous donner des pistes.

#13 Re : NETTOYAGE » Tâches orangées au revers et sur la peinture blanche à la face » 01-08-2019 12:33:46

Bonjour,

Suite à notre conversion par mail, avez-vous pu faire des tests de nettoyage pour voir si les tâches répondaient à ces tests.
Comme je vous le disais, soit les tâches proviennent d'un dépôt extérieur (et dans ce cas elles peuvent être nettoyées), soit c'est une réaction de la peinture ou de la préparation de la toile à un produit extérieur, ou aux produits utilisés entre eux.

Il y aurait pu avoir des éclaboussures d'un solvant durant la création ou après, et la réaction chimique a pu mettre un certain temps avant d'être visible.

Pour la lumière, à la vue des photos que vous m'avez envoyées, je trouve les réactions très irrégulières et très ponctuelles, ce qui serait étrange si la toile a été éclairé de façon homogène... sauf en cas d'éclaboussures d'un réactif sensible à la lumière.

Sinon, le tableau a-t-il vernis ? Et si oui, les tâches sont-elles sous ou sur le vernis (même si elle traverse jusqu'à la toile) ?

Avez-vous l'impression que les tâches partent du dos ou de la face ?

Je reste à votre écoute.

#14 Re : DIVERS » Spatule chauffante en panne » 27-06-2019 09:17:37

Bonjour

À ma connaissance, il n'y a pas vraiment d'endroit spécifique.
Peut-être qu'un électricien pourrait vous faire cela, ou quelqu'un qui est dans la réparation et la maintenance d'électro-ménager.

Désolé de ne pouvoir vous aider d'avantage

#15 Re : CONSERVATION » Traitement des moisissures sur un tableau » 26-04-2019 15:25:20

Bonjour
Et pas de quoi... c'est une réflexion commune.

Avez-vous pu avoir une action mécanique pour supprimer "le gros" des moisissures ?
En tout cas, c'est gentil de proposer de nous tenir informé.

Excellente journée à vous aussi.
D.

#16 Re : CONSERVATION » Traitement des moisissures sur un tableau » 23-04-2019 06:26:05

Bonjour

Vous trouverez normalement sur la discussion http://www.3atp.org/forum/viewtopic.php?id=421 la réponse à vos questions, ce problème ayant déjà été abordé.

À noter que l'éconacide se pratique par le revers en pulvérisation et qu'il convient de faire des tests au préalable.

D'autre part, avant traitement, mettez votre tableau dans un endroit sec, et si vous avez une bonne cohérence support/couche picturale, une fois le tableau bien sec, éliminer avec pinceau et/ou chiffon doux, ce qui peut être éliminé de façon "mécanique".

Vous avez aussi à la discussion http://www.3atp.org/forum/viewtopic.php?id=348 une description du BIOTIN.

Je reste à votre écoute en cas de besoin.

#17 Re : NETTOYAGE » Nettoyer une huile sur marbre » 12-04-2019 08:24:12

Bonjour
On vient de me communiquer une première réponse... mais j'avais oublié de préciser que c'était une huile et je n'avais pas non plus l'époque de ce marbre peint, aussi cette réponse nécessiterait un complément que j'espère avoir d'ici peu. Néanmoins, c'est une première piste de recherche (et éventuellement de test) pour vous :

Sinon, je pencherais plutot pour un nettoyage mécanique (gommage gomme mie de pain) ou un gel semi-rigide (agar), si c'est solide, et juste encrassé.
Ensuite, on peut vernir, mais je pencherais alors pour un regalrez mat qui contient de la cire, à lustrer éventuellement.

Vous avez d'ailleurs un dossier technique sur les gommes http://www.3atp.org/gommes-et-eponges si cela vous est utile.
Je reviens vers vous dès que j'ai plus d'informations.

#18 Re : NETTOYAGE » Nettoyer une huile sur marbre » 10-04-2019 17:29:06

Bonjour

Si votre photo est déjà sur le Web, vous pouvez en utilisant les règles établies à la page http://www.3atp.org/forum/help.php#url l'intégrer à votre message.

Pour le reste, je me renseigne.

#19 Re : REFIXAGE » Refixage après un démarouflage » 10-04-2019 11:46:01

Bonjour

Votre professeur (puisque vous êtes étudiante) ne vous pas indiquer la marche à suivre ?
Vous êtes effectivement dans une situation délicate. Par contre, je ne comprends pas bien la phrase et maintenant la couche de préparation a si que la couche picturale ne tiennent plus à la toile mais, pour une grosse partie, tiennent au papier de soie sinon que la peinture tiens au papier de cartonnage.

Je ne suis pas certain que la colle de peau soit une bonne idée. Trop de tension de surface pour une situation aussi "tendue".
Je crois que j'envisagerais un rentoilage à la cire résine pour avoir en même temps refixage de la couche picturale et consolidation du support... mais c'est à vérifier en fonction de la façon dont la peinture supporte la chaleur. De plus il faudrait aussi voir si le mélange Beva / Shellsol ne serait pas contre productif avec un tel rentoilage.

Que vous dit votre prof ?

Je me renseigne et reviens vers vous.

#20 Re : NETTOYAGE » Nettoyer une huile sur marbre » 10-04-2019 11:39:12

Bonjour

Non, pas sur marbre mais sur pierre.
En quoi consiste la restauration ? Nettoyage, refixage... ?

#21 Re : L'huile » Apprêtement d'une toile de lin et règle du gras sur maigre » 27-03-2019 13:43:10

Bonjour

Un enduit acrylique répond bien à la règle du gras sur maigre... puisque ce sera toujours plus maigre qu'une couche d'huile. Le défaut principal des toiles du commerce n'est pas pour moi leur enduit, mais leur encollage et donc leur tension. La toile "plie" sous le pinceau alors qu'une toile parfaitement encollée, quel que soit l'enduit que l'on applique après, doit rester rigide sous le pinceau pour une meilleure maîtrise du geste.

D'autre part, le rôle de la préparation n'est pas d'absorber les excédents d'huile. Trop d'huile entraîne des risques de mauvais vieillissement de la couche picturale, ou pire, pour pallier l'excédent d'huile, certains ajoutent du siccatif ce qui est la porte ouverte aux craquelures prématurées.

Pour peindre gras sur maigre, deux possibilités.

Dans le cas d'une peinture en frottis, demie-pâte et pâte on peut faire comme les impressionnistes et mettre son huile sur un buvard afin de l'appauvrir en huile. Les couches d'après n'utilisent pas cette façon de faire et la peinture est plus riche en huile.
On peut aussi, dans les limites du raisonnable, ajouter un peu d'huile à sa peinture... mais il devient alors plus difficile et plus dangereux pour la conservation de peindre en pleine pâte.

Autre possibilité, c'est de peindre en glacis. Pour "fluidifier" sa peinture, on utilise en un premier temps un mélange d'huile et d'essence de térébenthine qui sera donc moins gras qu'un mélange uniquement composé d'huile pour les couches suivantes. Selon ce principe, on peut avoir des dilutions intermédiaires selon le nombre de couches que l'on pense utiliser.

J'espère avoir répondu à votre interrogation et reste à votre écoute en cas de besoin.

PS. Dans la discussion http://www.3atp.org/forum/viewtopic.php?pid=1722#p1722 (4e poste) vous trouverez une façon de préparer vos toiles vous même qui m'a donné de très bon résultat en étant à moitié traditionnel, à moitié "moderne".

#22 Re : L'huile » Tâches claires sur tableau à l'huile » 25-03-2019 08:31:37

Bonjour

- j'ai déjà nettoyé en brossant les moisissures au dos des toiles au pinceau large et en aspirant sous le pinceau les moisissures et poussière qui tombaient. Je n'ai pas lavé à l'eau comme certains conseils

Parfait, surtout parce que vous avez aspiré, un simple brossage aurait pu répartir les moisissures ! Le reste de votre profile me semble très correcte.

Pour l'éconacide, vous pouvez peut-être le commander chez Laverdure (https://www.laverdure.fr/solvants/2522- … 250ml.html

Vous avez un PDF qui pourrait vous intéresser sur les moisissures ici. Sinon, il faut pulvériser l'éconacide et ne pas le badigeonner. Et vous traitez le revers de la toile. Si cela ne suffit pas, et que vous devez envisager un traitement par la face, faites un test localisé et attendez une semaine avant d'envisager de le faire sur toute la surface. C'est une opération que je n'ai jamais eu besoin de faire (par la face) aussi, je ne peux vous certifier que cela est possible.
Dans le PDF indiqué ci-dessus, vous trouverez deux autres produits... mais je ne les connais pas.

Vous pouvez aussi jeter un oeil sur la discussion de ce forum http://www.3atp.org/forum/viewtopic.php?id=348

Pour les conditions de stockage, reportez-vous à l'article les conditions de conservation des peintures, normalement tout y est expliqué.

Pour le vernis, tout dépend de ce que vous voulez. Si vous voulez un vernis brillant, je ne peux que vous conseiller de fabriquer un vernis damar (10% de résine diluée dans de l'essence de térébenthine), appliqué en 1 à 2 couches fines.
Pour un vernis satiné, j'utilise le satiné de Sennelier (http://www.sennelier.fr/Vernis-satine-t … _4259.html) que je dilue à 50% dans de l'essence de térébenthine et que je passe en 1 à 2 couches selon le rendu que je cherche.

Attendez au moins 1 à 2 mois avant de vernir vos toiles selon l'épaisseur de votre peinture. Essayez de vernir au moment et à l'endroit le plus sec que vous trouverez afin de ne pas emprisonner d'humidité dans votre vernis.

Voilà... j'espère ne rien avoir oublié.
Je reste à votre écoute. Et merci d'avance pour le retour d'expérience !
Denis

#23 Re : L'huile » Tâches claires sur tableau à l'huile » 24-03-2019 12:06:28

De rien... quand on peut aider, pourquoi ne pas le faire.

Par rapport à ce que vous me dites :

Ce problème est apparu après trois à quatre mois de stockage des tableaux peints sur toile de lin ou bois, sauf sur ceux peints sur toile de coton.

Les toiles de coton sont hydrophiles, elles captent donc l'humidité ambiante. Peut-être permettent-elles de capter l'humidité et de protéger un peu la couche picturale... mais ce serait un mauvais calcul à long terme. Votre toile en subissant l'humidité va se déformer. Globalement, les toiles en coton sont plutôt déconseillées... surtout en milieu humide. Néanmoins cela donne une indication sur les causes du problème : l'humidité. Du coup, l'acrylique que vous utilisez est peut-être suffisamment sensible à l'hygrométrie pour réagir différemment maintenant par rapport à quand vous étiez en métropole.

Sinon, sur l'acrylique que vous utilisez en fond, je vois qu'il y a un séchage de 12 h. Le respectez-vous bien ? Avez-vous essayé d'augmenter le temps de séchage ? Si vous préparez une toile et que vous ne peignez pas dessus quel aspect prend-elle au bout des 4 mois ?
Cette acrylique d'intérieur peut donc être plus sensible à l'humidité... il suffit de voir le résultat de certaines acryliques dans les salles de bain... même prévues à cet effet !

Je dilue ma peinture à l'huile (de marque Winsor & Newton), avec un peu de Vernis bois V33 extérieur Incolore satiné à base de résines polyuréthanes (nettoyage des outils au white spirit) que j'ai préalablement dilué dans une proportion de 1/2 de White Spirit.

Le vernis bois me semble une mauvaise idée. Ce sont souvent des vernis assez durs qui, à mon sens, se marient mal avec la souplesse de l'huile (à vérifier).
Globalement, utilisez plutôt de l'isooctane à la place du White Spirit qui comporte plein de produits additifs à l'isooctane qui est le solvant de base du WH. Ces additifs peuvent avoir des effets néfastes à long terme sur votre huile (façon siccative ou au contraire trop gras).
Faites plutôt un mélange essence de térébenthine + huile de lin (ou d'œillette pour les couleurs claires – si mes souvenirs sont bons), et éventuellement de dilutions différentes pour pouvoir respecter la règle du gras sur maigre.

Une piste intéressante que j'ai découverte dans un article en parcourant ce forum, est cette formation de moisissures que j'ai au dos de la toile, et qui pourrait créer ce genre de tâches claires sur le côté peint. Il semblerait qu'un administrateur lui avait conseillé, après dépoussiérage, de pulvériser de l'econacid alcoolique au revers ou Biotin r.

Tout à fait. C'est l'éconacide alcoolique qui est préconisé. Néanmoins, sur des toiles récentes (moins de 10 ans) faire un test localisé pour voir si le solvant contenu dans le produit ne nuit pas à la peinture. D'ailleurs... toujours faire un test avant !

Je me rends compte qu'a l'endroit où les tâches sont apparue, on perd cet effet satiné, la tache est mate.

Le rendu mat vient du fait que votre médium (en l'occurrence l'huile) est absorbé, ce qui fait perdre de la brillance à la peinture. Difficile d'en déduire quelque chose tant les variables sont nombreuses dans votre problème.

Peindre dans ces milieux humides ne facilite pas les choses. Je sais, pour ma part, qu'en tant que peintre, j'aime à totalement préparer mes toiles afin de leur donner une vraie tension que je ne trouve pas dans les toiles du commerce.

Pour préparer mes toiles, je pratique de la façon suivants :

- Décatissage des toiles
- Tension provisoire sur châssis et encollage à la colle de peau à 10% (+ fongicide). Une fois la toile encollée, j'arase les nœuds les plus gênants.
- Après séchage, enduit (2 couches) d'un gesso acrylique tout fait (ça fait gagner du temps par rapport à préparer son gesso soi-même de façon traditionnelle, que celui-ci soit gras ou maigre)
- Éventuellement, vous mettez une première couche de gesso puis vous retournez votre toile pour mettre le gesso sur la face avant. Cela permettrait d'isoler la toile et son encollage des méfaits de l'humidité. Vous pourriez aussi à l'arrière, mettre un vernis cire.

Néanmoins, je n'ai jamais testé cela dans un milieu comme le vôtre. Ce qui me fait un peu peur dans cette technique pour vous, c'est la colle de peau qui reste assez sensible à l'humidité. Néanmoins, pour avoir une toile qui sonne comme un tambour et qui a un vrai maintien de sa tension sous le pinceau, cela reste le meilleur encollage !

Le seul conseil que je peux vous donner, c'est d'essayer d'utiliser des produits purs, et le moins possible. Cela vous permettra de mieux maîtriser vos essais et changeant de dilution ou de produit. Faites sur quelques petites toiles des essais de préparation différentes (noter bien tout y compris les temps de séchage avant utilisation, si les conditions hygrométriques et de température sont habituelles ou différentes...) puis peigner de façon "rapide" (sans grande implication artiste et toujours en notant tout : vos couleurs, votre médium, le nombre de couches, la technique...) dessus.
Si vous faites plusieurs essais de médium pour votre peinture, pensez au fait qu'à une préparation donnée, un médium peut être bon et un autre mauvais.
Au bout de quelques mois, vous pourrez comparer les résultats.

N'hésitez pas à nous tenir au courant... je pense qu'il y a d'autres personnes qui seront intéressées par votre problématique.
Pour la suite, je reste à votre écoute en cas de besoin.

Denis

#24 Re : L'huile » Tâches claires sur tableau à l'huile » 24-03-2019 07:54:56

Bonjour

Pour essayer de comprendre le problème et tenter de vous aider, quelques questions :

• Savez-vous de quel type de solvant est composée votre peinture acrylique extérieure pour bâtiment ? A priori ce n'est pas une peinture qui a pour but de recevoir une couche de peinture à l'huile. Si cette peinture contient un solvant à forte et que celui-ci s'évapore après que vous ayez peint à l'huile, le solvant peut entraîner des réactions chimiques avec certains pigments, avec l'huile... ou avec le solvant de vernis.

• Sur vos photos, on sent assez bien le grain de la toile. Diluez-vous cet acrylique et si oui avec quoi ?

• Quel est le vernis que vous utilisez en mélange avec l'huile et quel est son solvant ?

Pour répondre à votre question sur l'humidité, il est possible qu'une forte humidité crée un chanci, c'est-à-dire une microfissuration ou bien du vernis, ou bien, mais les peinture étant ressentes cela me parait plutôt difficile, de l'exsudat (couche du médium de la peinture qui devient affleurante du fait de l'enfoncement des pigments. Néanmoins, si votre résine acrylique de sous-couche absorbe l"huile, le résultat peut aussi conduire à un exsudat de la couche picturale.

Pour voir si c'est un exsudat, si votre peinture est bien sèche en surface (au moins un mois) passez sur une zone où vous voyez ces tâches, avec un petit spalter, une fine couche d'isooctane (à défaut de White Spirit). Si la tache disparait tant que la zone est humide, vous êtes bien en présence d'un chanci. Dans le cas contraire, c'est autre chose qu'il reste à déterminer.

Pour préserver vos toiles de l'humidité, il faut savoir une chose : encore plus que l'excès d'humidité ou de chaleur, ce sont les variations de température et d'hygrométrie qui font le plus de mal aux tableaux. Mais ce mal est surtout un mal conservatif, entendez par là qui nuit à la conservation du tableau. L'humidité détend la toile ou gonfle le bois, et quand les conditions extérieures s'assèchent la toile se retend ou le bois se dégonfle. Cela entraine des tensions sur les différents matériaux constitutifs du tableau qui occasionnent des craquelures, déplacages, déformations…

Pour les moyens de protection, un endroit hygrométriquement stable est nécessaire, même s'il est un peu humide. Bien évidemment, c'est mieux s'il est sec. Si vous pouvez (et s'ils sont efficaces en condition très humide) utilisez des absorbeurs d'humidité. Je vous invite à lire l'article sur les conditions de conservation des peintures.
Certains peintres peignaient le dos de leur toile pour une meilleure conservation dans les églises. L'idée est d'isoler la toile de l'humidité. D'autres mettaient un vernis-cire au dos...

Mettre du papier ne me parait pas une bonne idée, puisque le papier peut stocker l'humidité. Il faut aussi éviter d'emprisonner l'humidité. Autrement dit, si vous mettez sous vide vous risquez deux problèmes :

- emprisonner de l'humidité qui va faire pourrir vos matériaux
- emprisonner les solvants qui peuvent encore s'échapper de votre tableau si celui-ci n'est pas parfaitement sec (à compter qu'une huile peut mettre jusqu'à 100 ans pour complètement polymériser).

Donc, ce que je peux vous conseiller c'est de faire le test pour vérifier si c'est un chanci ou non.
Ah oui, au bout de combien de temps les tâches apparaissent-elles ? Et utilisiez-vous en métropole, la même marque de peinture acrylique pour faire vos sous-couches ?

Une fois que nous aurons ces réponses, nous essaierons de trouver une solution à votre problème.
Restant à votre écoute.
Cordialement,
Denis

#25 Re : DIVERS » Avis sur tableau » 15-03-2019 07:56:07

Bonjour Vncente

J'espère que vous n'êtes pas trop déçu.

Si un jour vous avez envie de faire des essais de nettoyage, vous avez là un tableau qui ne risque pas grand chose. C'est un bon objet d'entrainement !
N'hésitez pas à revenir vers nous en cas de besoin.
Bonne fin de semaine.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.9